Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

12 avr. 2013

Humour dans le carré par Donec


Gloire aux Maîtres chargés

Bonjour à tous,


Un bâtiment de guerre est divisé en services : radio, détection, navigation, machine avant, machine arrière etc… Les maîtres chargés d’un service ont la haute main sur les consommables et pièces détachées indispensables au bon fonctionnement du bâtiment. Blanchi sous le harnois, ils ne se font aucune illusion sur la générosité de la République, ils savent depuis Trafalgar gérer la pénurie. Plein d’astuces, ils ont mis en place, dans leurs granges, un stock tampon destiné à un éventuel coup dur. Ainsi ils ont constitué tout au long de leurs carrières ce qui pourrait s’apparenter à une flotte en kit.




Quand le 16 juin 1946, le Général de Gaulle prononce le discours de Bayeux où il invite les Français à un sursaut de patriotisme. Les Maîtres chargés reçoivent le message 5/5. Pendant plusieurs jours c’est une noria de véhicules hétéroclites qui dégringola des alentours de Brest ou de Toulon vers l’Arsenal. Ils transportaient le contenu des granges : 12.7 et Orlikon, indicateurs radar et échelles de coupée, lignes d’arbre et appareil à gouverner, crosses d’appontage et catapultes.



Grace à eux, notre pauvre Flotte exsangue de 1945 put reprendre la mer et assurer la présence du pavillon sur les sept mers.

Un grand merci à tous ces patriotes !

PS : l’heure du dégagé est le moment merveilleux où le travail cesse sur les bâtiments de guerre. Les matelots revêtent alors leur joli costume dont l’objet est de faire battre les cœurs afin d’assumer une libido qu’exaspère leur jeunesse.

Aucun commentaire: