Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

26 avr. 2013

FASM Georges Leygues en Mer Rouge


La FASM Georges Leygues au pays de Monfreid


« À tout âge, la mer a exercé sur moi un effet magique, elle est comme un serpent qui me fascine et m'attire. J'ai grandi auprès d'elle et les sommeils de mon enfance ont été bercés du grondement de ses vagues... ».


Avant de descendre vers les Seychelles la Frégate a fait escale à Djibouti


TAD Marabout République de Djibouti 17-4-2013



A la rencontre d'Henry de Monfreid


Négociant en perles, contrebandier d'armes, commis en cuirs et cafés, trafiquant de haschich, aventurier infatigable, opiomane invétéré, écrivain sur le tard et marin chevronné, Henry de Monfreid (1879-1974) a vécu mille et une vies. Un milieu l’a pourtant fasciné toute sa vie : les océans



L’image est trouble. « Vieux pirate » selon le romancier et reporter Joseph Kessel. «Chef adoré de son équipage mais mari et père très peu attentionné» dixit l’académicien Jean-François Deniau. « Abd el Haï » pour les habitants d’Abyssinie d’alors.



« Marginal converti à l’islam mais aussi patriote qui essaiera de donner Cheikh-Saïd à la France » dixittoujours Jean-François Deniau, fondateur du corps des écrivains de Marine. « Un personnage à mille coudées au-dessus de l’image du pirate qu’il avait lui-même accréditée » précisera, quant à lui, Daniel Grandclément, journaliste et biographe de l’intéressé.

http://www.henrydemonfreid.com/index.htm/

Aucun commentaire: