Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

19 mars 2013

Le Nivôse contre les pirates de la pêche


La frégate Nivôse arraisonne  un palangrier sud-coréen


J'ai reçu ce jour un pli de frégate Nivôse oblitéré à Crozet le 13/2/2013.

Le pli porte un tampon du Nivôse et un du Marion Dufresne ainsi qu'une griffe deux lignes en rouge du CV Samuel Majou Commandant de la FS "Nivôse".

Le Nivôse a interrompu sa mission dans les TAAF suite à l'interception d'un palangrier sud-coréen en pêche dans les zones de la ZEE de Crozet. Le Préfet a demandé de ramener le contrevenant à La Réunion.

Le Nivôse a transféré au Marion Dufresne ses sacs courriers pour les oblitérer à Crozet. 



agence postale de Crozet


"C'est un pli peu commun, et ce qui l'est encore moins c'est que l'on reçoive ce courrier car il n'y avait pas de dépèche postale au départ de Crozet de prévue (c'est le GP de Crozet qui a pris cette initiative de faire repartir tout de suite ces plis. Ceux ci ont ensuite été remis à la Poste par le transitaire de la CMA-CGM à La Réunion" (Jean Aufauvre). 
Au verso Empreinte du cachet du gérant postal de Crozet Merci à lui de cette initiative 


Normalement les plis du Nivôse prévus pour Ker et Ams ont aussi été déposé respectivement dans ces îles, mais les GP les ont gardé : retour avec l'OP 1 qui se fait en ce moment. 









La frégate Nivôse (numéro de coque F.732) de la classe Floréal a arraisonné un palangrier sud-coréen en situation de pêche illégale, le 13 février dernier, au large de l'île de Crozet, dans les TAAF (Terres australes et antarctiques françaises).

Basé au port de la Pointe des Galets, sur l'île de La Réunion (département d'outre-mer de l'océan Indien), cette frégate de surveillance de la marine nationale est chargé, entre autres, de veiller au respect des zones économiques exclusives des îles françaises dans l'océan Indien. Il a été engagé aussi dans la lutte contre la piraterie navale.

Port des Galets 

Depuis 2008, le Nivôse a participé à l'opération Atalante, mission internationale destinée à sécuriser les côtes de la Corne de l'Afrique entre la Somalie et le Yémen. Sous le commandement du capitaine de frégate Jean-Marc Le Quilliec, 



il a escorté des convois de navires marchands transitant au large de la Somalie, du Kenya, et des Seychelles vers Djibouti et le golfe d'Aden marquant l'entrée dans la mer Rouge afin d'assurer la protection contre les attaques de pirates sévissant à bord de skiffs rapides dans la région depuis fin 2007.

Palangriers 


La préfecture de la Réunion a confirmé ce dernier arraisonnement. Le palangrier battant pavillon sud-coréen a été intercepté dans la ZEE (zone économique exclusive), un domaine maritime de plusieurs milliers de kilomètres carrés riche en ressources halieutiques variées, au sud de la Réunion. 



l'Austral à quai à la Réunion



Les droits et quotas de pêche, notamment à la légine (un poisson des mers australes), propres à la ZEE, sont régis par la France. La pêche illégale dans la ZEE donne systématiquement lieu à des poursuites pénales.

Armement des Mascareignes


L'interception du palangrier s'est déroulée sans heurt et le bateau, désormais sous escorte du Nivôse, fait route vers la Réunion, où il est attendu mercredi matin. C'est la première fois qu'un bateau de pêche sud-coréen est arraisonné dans cette zone.

Cette affaire démontre, s’il en était encore besoin, l’impérieuse nécessité pour notre pays, de disposer de suffisamment de « frégates » afin d’assurer une présence crédible de l’Etat en mer et la bonne tenue de ses missions régaliennes polyvalentes : intervention en cas de catastrophe humanitaire, lutte contre la piraterie et mission de police des pêches.

Frégate Floréal


Ces différentes missions s’ajoutent aux autres défis posés par la nouvelle géopolitique des océans et la permanence de la présence navale de la France et de ses alliés dans les zones de crises ou d’intérêt majeur. Permanence, polyvalence et anticipation constituent les dimensions indissociables d’un outil naval crédible à même de répondre aux menaces organiques de la mondialisation économique contemporaine.

Le Port
La capacité à assurer une présence opérationnelle de longue durée, comme celle de la France dans le golfe de Guinée, permet à la fois d’assurer la protection des intérêts et des ressortissants français mais aussi l’acquisition du renseignement et les opérations d’influences (actions civilo-militaires, escales, formations, etc.) C’est aussi le cas au Proche-Orient où la France doit être en mesure de maintenir une présence navale conséquente, si elle veut continuer à exercer une quelconque influence diplomatique et géopolitique.

Zone industrielle portuaire Le Port


Le prochain Livre blanc et la loi de programmation militaire qui devrait suivre, marqueront la teneur de l’effort que notre pays est capable de fournir pour répondre aux différents défis de la maritimité mondiale, axe fondamental de sa souveraineté, de sa sécurité et de son avenir économique.
Par Etienne de l’Ancroz




Photos JM Bergougniou

Aucun commentaire: