Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

30 mars 2013

Aviso l'ANTARES aux Terres Australes TAAF Kerguelen Marine nationale

l'aviso Antarès aux Terres Australes Françaises



Aviso de la Marine Nationale, construit en 1915, missionné en 1930 pour marquer la souveraineté nationale sur les iles St Paul et Amsterdam. 




Long de 81 mètres, jaugeant 1140 tonnes, il est manoeuvré par 8 officiers et 97 hommes d'équipage. 440 tonnes de charbon lui donnent une autonomie de 3000 miles pour une vitesse théorique maximale de 17 noeuds 




Nous sommes début 1931, les Terres australes seront l'une des rares terres non représentées à l'exposition coloniale de Vincennes.

Afin que la souveraineté ne nous en soit plus contestée, les îles australes ont été rattachées au gouvernement général de Madagascar et elles sont visitées de temps à autre par des unités de la division navale de l'océan Indien.
Ainsi au début de l'année 1931, l'aviso Antarès  commandé par le CF Pérot et ayant à son bord M. Loniewski (directeur des domaines à Madagascar chargé de mission) a fait une tournée dans ces archipels et en a rapporté des levers utiles à la navigation.


Partant de Durban (Natal) le 10 janvier l'Antarès arrive aux Crozet 10 jours plus tard nous informe Charles Rabot auteur de l'article.  "Ces îles restent inoccupées  après avoir été fréquentées au siècle dernier par des chasseurs américains qui y faisaient de lucratives récoltes."

ïle aux Cochons photo JM Bergougniou


Sur ses deux terres principales, l'île aux Cochons et l'île de la possession, la mission hissa le pavillon français avec le cérémonial d'usage ..."

pli évoquant le cinquantenaire de la visite de l'Antarès



carte de l'île aux Cochons photo JM Bergougniou















Île de la Possession  et la base Alfred Faure  photo JM Bergougniou

L'aviso fait ensuite route vers Kerguelen, une traversée de plus de 1600 km sur l'océan le plus tumultueux du monde... Dès le départ la tempête éclata et la mer devint énorme avec des vagues atteignant parfois un creux de 12 mètres.



"Lorsque la brise eut molli, une longue houle, arrivant par l'arrière, imprima au navire un roulis d'une amplitude considérable..." 


Pointe de l'Arche  photo JM Bergougniou



Au cours de son voyage, l'Antarès rencontra 3 icebergs "dont un aux approches des Kerguelen mesurait 500 m de long et 35 m de hauteur"

4 jours de navigation agité et on arriva aux Kerguelen.



"Un archipel grand approximativement comme la Corse, sous un ciel fondant à chaque instant en averses et en coups de vent terribles."



M. Perois, deuxième officier mécanicien à bord de ce navire, nous a communiqué, outre de curieuses photographies reproduites ici, son interessant journal de route qui donne des renseignements documentaires en même temps que des détails pittoresques sur cette industrie que l'Austral est, croyons-nous, la seule unité de l'armemement français à pratiquer."

Baie de Hopeful






La Pointe des Aiguilles est au sud de la presqu'île Jeanne d'Arc entre la baie Sauvage et la baie des Licornes 


Emplacement de Port-Couvreux en haut à gauche 


Le 3 décembre dernier, après un voyage de cinquante-quatre jours, ce vapeur arrivait à Port-Couvreux, le seul port des Kerguelen actuellement habité. Grâce à l'inlassable énergie de M. Bossière, de petits établissements permanents ont été créés sur ces îles."


Port-Couvreux  photo JM Bergougniou

"Ici par exemple on trouve deux maisons en bois relativement avenantes, une petite usine pour la fabrication de l'huile de phoque et un wharf de quelques mètres de long."





"Les Kerguelen ne sont pas aujourd'hui aussi solitaires qu'on est porté à le croire. Le 26 janvier dernier, l'Austral s'est trouvé au mouillage à Port-Jeanne d'Arc, principal établissement  de l'archipel aujourd'hui désert, avec pas moins de trois autres bateaux, l'aviso Antarès, l'Espérance et l'Île de Saint-Paul, ces deux vapeurs appartenant à la compagnie concessionnaire. A bord de ce dernier vapeur se trouvait un jeune ménage, M. et Mme Aubert de la Rüe qui n'avait pas craint d'affronter l'océan Austral pour venir prospecter ces îles perdues. 


carte de l'île Longue et de Port Jeanne d'Arc



Document SHOM Levé de l'Antarès devant Port Jeanne d'Arc 1931 collection JMB


Cette mission a séjourné dix-sept jours dans l'archipel. Ce temps consacré à l'exploration de ces terres  et à examiner les possibilités de l'établissement administratif... Depuis un demi siècle, il est question d'installer le bagne aux Kerguelen..."


De l'établissement d'une colonie pénale par René de Semallé





Plan de PJDA par l'Antarès  document SHOM Antarès 1931 collection JMB

Plan de Port Jeanne d'Arc dressé par l'équipage de l'Antarès en 1931 collection JMB


Port Jeannd d'Arc  PJDA photo JM bergougniou
L'Antarès quitte Kerguelen le 7 février 1931

Sources : 

L'Illustration 19 septembre 1931 n° 4620 P. 81-83

SHOM Brest Dossier Antarès 1931

Photos JM Bergougniou



Aucun commentaire: