Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

27 mars 2013

Les navires hôpitaux

Ne tirez pas sur l'ambulance


Un navire-hôpital (également orthographié navire hôpital, pluriel navires-hôpitaux ou navires hôpitaux) est un bateau construit, transformé ou aménagé, en vue de remplir une seule tâche, porter secours à des naufragés, des blessés ou des malades. 

Il a pour fonction de servir de centre de soins, en offrant toutes les fonctionnalités d'un hôpital terrestre. La plupart de ces bateaux sont mis en œuvre par les marines militaires de différents États du monde. Mais on en trouve, comme le fut le Hope, mis en œuvre par desorganisations non gouvernementales (ONG).

HMS CENTAUR coulé par les Japonais

La notion de navire-hôpital est assez ancienne, l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem créant un navire-hôpital en 1523, la caraque Santa Maria. Mais elle ne couvrait que l'appellation donnée à un navire de transport de troupes destiné à servir d'hôpital, c'est-à-dire surtout d'isoler les malades par crainte de la contagion. Ainsi, en 1755, l'escadre française qui appareille pour le Canada, comprend à cet effet le vaisseau de 50 canons L'Apollon, armé en flûte.


Le paquebot français Sphinx, lancé en 1914, sera rapidement transformé en navire-hôpital et utilisé pendant la durée des hostilités.


la liste est importante... vous pouvez consulter le site de Pierre Berrue

http://navires-hopitaux.blogspot.fr/2009/04/liste-de-navires-hopitaux-francais.html


Voici les noms et les états de service de quelques navires hôpitaux qui servirent durant la Première Guerre mondiale



Lafayette Compagnie Générale Transatlantique
Entré en service en novembre 1915 sur la ligne Bordeaux New York (en raison de la guerre la tête de ligne est déplacée du Havre à Bordeaux). Réquisitionné en janvier 1917 et transformé en navire hôpital par les Ateliers et Chantiers de la Gironde (1 400 lits). Quitte Le Verdon le 28 mars 1917 pour Alger, puis Salonique. Effectue ensuite des rotations Salonique Toulon. Après l'Armistice continue à servir comme navire hôpital, mais aussi comme transport de troupes en 1919 en Méditerranée. Rendu à la TRANSAT le 22 octobre 1919, remis en état et reprend son service sur la ligne de New York.
Le Divona
Le DIVONA est l'ancien paquebot anglais ORMUZ
En 1912 il est acheté par la Cie Sud Atlantique (CSA)En 1914 il est réquisitionné
01.12.1915 au 01.04.1918 : réquisitionné en tant que navire hôpital 1915 - 1918 : transport de troupe1919 : restitué à son armateur

Les navires-hôpitaux cherchent à faire reconnaître leur statut de non-belligérants en arborant de larges croix rouges sur une coque généralement peinte en blanc. S'ils se conforment ainsi aux dispositions des Conventions de Genève, il n'en est pas moins vrai que plus d'un navire-hôpital a été attaqué, voire coulé, au cours des différents conflits du 20e siècle. 



Le Canada de la compagnie Cyprien Fabre 
Le Canada est réquisitionné de 1914 à 1919, il seraa le premier navire sur le front d'Orient. Il a une capacité de 650 lits. le 26 février 1916 il recueille les 500 naufragés du PROVENCE II coulé par un sous-marin allemand. Il effectue 11 voyages entre Toulon et le front d'Orient.
Ce fut le cas, entre autres, de l'AHS Centaur qui fut proprement torpillé par un sous-marin japonais, le 14 mai 1943, au large des côtes australiennes.

Il est prévu que, en cas de conflit, le nom et les caractéristiques du navire soient communiqués aux différents belligérants dix jours au moins avant qu’il ne soit employé.



Le paquebot Asie des Chargeurs Réunis réquisitionné endu 21 décembre 1916 au 21 juin 1918

Un navire de guerre qui remplirait des tâches de secours au blessés ne bénéficierait pas de la protection attribuée à un navire-hôpital. Ce serait la situation, par exemple, du RFA Argus britannique ou du BPC Mistral français.



le Vinh-Long

Un navire-hôpital qui interfèrerait avec des opérations militaires perdrait son statut protégé et pourrait être saisi par un des belligérants. Ce fut le cas, par exemple, du navire-hôpital russe Orel pris par les Japonais, en 1904, pour avoir transporté des soldats valides et du matériel de guerre. 



Ou bien, pendant la Première Guerre mondiale, celui du navire-hôpital allemand Ophelia, arraisonné par les Britanniques après y avoir découvert du matériel de signalisation sans objet avec son rôle, mais aussi avoir jeté par dessus bord des documents secrets et lancé un message codé avant l'inspection britannique
.





Navire hôpital et navire postal des Oeuvres de la Mer sur les bancs de Terre Neuve (630 tonnes). Armé en patrouilleur . Commandant, chef de division des chalutiers de la Manche: Capitaine de Vaisseau Merveilleux du Vignaux. Commandant : Lieutenant de Vaisseau Mahéas. Eperonne le 30 mars 1915 un sous marin allemand qui disparait dans des "flots d'huile" mais sans aucun débris apparent. Ce sous marin était, de façon quasi certaine, le U37 du lieutenant de vaisseau Wilcker, mais la citation décernée au CV dit seulement "a abordé légérement un sous marin".

Le Navarre

Le Navarre de la Cie Transatlantique est réquisitionné le 16 décembre 1916 et transformé en navire-hôpital. Peu employé, n'effectue que deux voyages jusqu'au 15 juin 1917. Malgré l'état de ses chaudières, responsable de son indisponibilité de juillet à septembre et en octobre 1917, reste inscrit comme navire hôpital jusqu'à l’armistice du 11 novembre 1918.
André Lebon des Messageries Maritime (la carte postale féminise le prénom d'André)

Il est réquisionné et transformé en navire hôpital le 24 août 1916 avec prise d'effet le 26. Sa capacité est portée de 816 lits à 1200 lit en 1917. Il est affecté à l'armée d'Orient (Salonique) Il fera 10 voyages Toulon Salonique


http://navires-hopitaux.blogspot.fr

http://en.wikipedia.org/wiki/Hospital_ship?oldid=127158267

http://www.archeosousmarine.net/hopitaux.html

Aucun commentaire: