Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

20 févr. 2013

Un petit coup de frais... Terre Adélie

Quelques plis de Terre Adélie

Suivi du raid vers Concordia


Le commandant de l'expédition antarctique française, Jules Dumont d'Urville, découvrit cette région en 1840 dont il reconnut 150 milles de côte

Après avoir aperçu la côte le 20 janvier 1840 à 10 h 50 du soir, ils embarquèrent sur deux canots de l’Astrolabe et de la Zélée et mirent pied, le 22 janvier 1840, sur le « Rocher du débarquement  », le plus élevé et le plus nord-occidental parmi le groupe d'îlots des « Îles Dumoulin ( ainsi nommées par Dumont d'Urville en l'honneur de l'hydrographe de l'expédition Vincendon-Dumoulin , situées au nord est de l'archipel de Pointe Géologie, à environ 4 km du continent près du Cap Géodésie. Ils y prélevèrent des échantillons de roche, d'algues et d'animaux et en prirent possession en plantant le drapeau français (66°36′19″S 140°04′00″E )11,12. 






Départ du raid vers Concordia TAD 24 novembre 2012


Dumont d’Urville annonça à son équipage que cette terre porterait désormais le nom de Terre Adélie, rappelant le prénom de sa femme Adèle. Le 29 janvier ils croisèrent la route de l'expédition américaine de Charles Wilkes, qui le 16 janvier avait aperçu vers l'ouest une « île de glace » située à plus de 175 km de la cote (à l'Est de 66°22′S 153°40′E ), puis, en voguant plus à l'Ouest, la cote elle-même le 25 janvier 1840 (67°04′37″S 147°42′00″E ), soit 5 jours après que Dumont d'Urville l'ait aperçue 9 degrés de longitude (environ 400 km) plus à l'Ouest, puis y ait débarqué, de sorte que néanmoins les États-Unis ne reconnaissent pas la revendication française sur la Terre Adélie.

Arrivée à Concordia Dome C TAD Dumont d'Urville 5-12-2012

Le dôme C, aussi connu sous le nom de dôme Charlie, est un plateau de l'Antarctique culminant à 3 233 mètres, de coordonnées 75°06′S 123°20′E . Il se trouve à environ 1 100 km de la base française Dumont d'Urville et à 1 200 km de labase italienne Terra Nova Bay. Ce site accueille la base antarctique Concordia. 


En 1992, les Français décidèrent de chercher un emplacement dans le continent où créer une nouvelle station afin de compléter la base côtière Dumont D'Urville. Les Italiens se joignirent au projet quelques années plus tard. Une équipe atteignit le dôme C et commença à construire un camp en 1996. La station Concordia ne fut réellement opérationnelle qu'en 1997.


Pour rallier Concordia l’aventure dure deux mois et demi : départ de Tasmanie pour dix jours de mer, sur le brise-glace l’Astrolabe, à travers les plus terribles océans de la planète. Le bateau va en effet croiser les 40èmes Rugissants, les 50èmes Hurlants et les 60èmes Mugissants, avant d’atteindre le continent et la base polaire de Dumont d’Urville en Terre Adélie. Scientifiques et techniques débarquent alors pour prêter main-forte aux hivernants isolés depuis 9 mois.




Un groupe d’une dizaine d’hommes se prépare alors pour un raid chenillé de 1 200 kilomètres, d’une durée d’environ 12 jours. Le raid, c'est l'arrivée de personnel nouveau, de près de 200 tonnes de matériel scientifique, de vivres et de carburant.


Départ du Dome C vers Dumont d'Urville  TAD 7-12-2012



Le site est désertique et ne présente aucune vie mise à part celle de la station. Les températures sont extrêmement basses (-25 °C en été, -50 °C en hiver) et il fait nuit pendant trois mois de l'année. Il n'y a aucune forme de vie animale et végétale au-delà de dix kilomètres dans les terres. Le seul animal que l'on peut croiser sont des grands labbes qui survolent la station. Il n'y a ni nourriture, ni eau liquide à 1 200 km à la ronde.


Arrivée à Dumont d'Urville  14-12-2012


Arrivée du raid à Concordia

http://www.dailymotion.com/video/x7y0d8_arrivee-du-raid-a-concordia_travel#.USUyv6XNciR


Aucun commentaire: