Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

21 févr. 2013

Cherbourg et sa région

Congrès de la Marcophilie Navale 
31 mai 1er et 2 juin 2013
CHERBOURG





Les portes de Cherbourg (ici ce sont les anciennes portes de l'Arsenal) pourront s'ouvrir aux congressistes de la Marcophilie navale.
Comme il est souvent plaisanté dans les armées de "Ne jamais exécuter un ordre avant d'en avoir reçu le contre-ordre", après pas mal de péripéties, nous avons "enfin" bouclé les grandes lignes du congrès 2013.




Nous recevrons à cette occasion l'aide de l'Association Philatélique et Cartophile du Cotentin (Pdt Rolland Vincent ancien sous-marinier). 



Les contraintes d'accueil dans la base navale (Bicentenaire de la Préfecture maritime Manche Mer du Nord, Journées Portes ouvertes, sécurité, accès, etc.) sont telles que nous avons du, avec l'aide du cercle Chantereyne, programmer l'exposition philatélique au Foyer du Marin.






Le bureau temporaire de La Poste et le stand de la Marcophilie navale se tiendra dans l'enceinte de la base navale le dimanche 2 juin 2013 à l'occasion de la journée Portes Ouvertes (09h00 à 19h00)





Coté hébergement, en raison du nombre important de participants, nous devrons répartir les congressistes entre les cercles Chantereyne et Naval.
Les fiches d'inscriptions seront adressées avec le prochain bulletin, le nombre de nuitées, les dates d'arrivée et de départ seront à préciser 


Cercle naval

Les salles du congrès et de restauration sont dans le cercle Chantereyne.





La grande rade et le fort de l'Ouest
Le programme que nous vous avons concocté se déroulera selon le calendrier suivant :

Vendredi 31 mai

  • accueil des congressistes
  • repas libre le midi
  • montage des collections
  • réunion du Conseil d'administration
  • buffet d'arrivée le soir



Samedi 1er juin


  • Assemblée générale de 09h00 à 11h00
  • Inauguration Coquetèle 11h30
  • Repas libre
  • Départ échelonné vers la Cité de la Mer Visite du Redoutable entre 14h00 et 15h00 pour limiter les files d'attente et les embouteillages
  • Repas du Congrès









Dimanche 2 juin 

  • Journée portes ouvertes à la Base navale de 09h00 à 19h00
  • Goélette Belle-Poule, Vulcain, Abeille Liberté, 2 Patrouilleurs de Service Public, Plongeurs démineurs de la Manche, 32F avec un EC 225 C, Couple de sonneurs du bagad de Lann-Bihoué, bâtiment des Douanes Jacques Oudart Fourmentin, détachement de fusiliers marins, bâtiment anti-pollution Argonaute, etc.
  • Bureau Temporaire avec La Poste de Cherbourg
    • cachet temporaire illustré
    • souvenirs philatéliques


La grande rade de Cherbourg
 Pour ceux qui souhaitent prolonger le séjour, le Cotentin offre des ressources infinies de visites. Les plages du débarquement, Omaha, Utah, la pointe du Hoc, le musée Airborn de Sainte-Mère-Eglise, 




La gare Maritime

Mais bien entendu la Cité de la Mer, le val de Saire, Saint Vaast La Hougue, l'île de Tatihou, la route des caps, la pointe de La Hague, Goury, etc.




Goury


La grande rade





Monument aux victimes du Vendémiaire






Un exercice militaire grandeur nature est organisé en ce début de juin 1912.
Plusieurs bâtiments de surface de la 3e escadre (six cuirassés et trois croiseurs) sont partis de Brest le 7 juin au soir et font route vers la pointe du Cotentin.
Les sous-marins de l'escadrille de Cherbourg, le Vendémiaire, le Messidor et le Floréal, ont pour mission de simuler une attaque des navires de guerre le lendemain matin.
Aux aurores, les submersibles sont en position et attendent la flottille. Passant en plongée, les sous-marins traquent leur proie pour simuler un tir de torpille. Le Vendémiaire prend pour cible le cuirassé Saint-Louis (classe Charlemagne) en essayant de se placer de manière à faire mouche au premier coup. Pour une raison inconnue, le sous-marin se met alors en immersion périscopique et se retrouve en plein sur la route du Saint-Louis lancé à pleine vitesse. Ce dernier ne peut éviter le choc et le Vendémiaire se retrouve alors coupé en deux par la coque épaisse du cuirassé. Le submersible coule en quelques secondes et s'enfonce à une profondeur d'environ 53 mètres. La profondeur ainsi que les courants et vents violents dans ce secteur, empêchent toute tentative de sauvetage. Les vingt-quatre membres d'équipage périrent ce jour là.

Port Racine, le plus petit port de France

Et bien sur pour les adeptes de Napoléon, la visite du port et de la rade











Le sémaphore de La Hague





L'Arsenal et le chantier naval

Photos JM Bergougniou

Aucun commentaire: