Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

16 déc. 2012

Escorteur d'Escadre Du Chayla bar OM guerre Amérique Martinique Chesapeake Italie révolution Egypte Aboukir

E. E. Du Chayla Le Bar est ouvert


Armand-Simon-Marie, chevalier de Blanquet du Chayla

Né à Marvejols (Lozère) le 9 mai 1756. Entré au service comme aspirant-garde de la marine en juin 1775, garde en mars 1777, il fut attaché à la personne du comte de Provence lors du voyage de celui-ci à Toulon cette même année. Enseigne de vaisseau en avril 1778, il servit en Amérique sous les ordres de d'Estaing et fut fait prisonnier en novembre 1778. Libéré en avril 1780, il embarqua sur le Languedoc dans l'escadre De Grasse avec laquelle il prit part au combat du Fort-Royal de la Martinique (29 avril 1781). Passé sur le Palmier, il combattit à la Chesapeake et, à nouveau sur le Languedoc, à la prise de Saint-Christophe (janvier 1782). Blessé aux combats des Saintes (9-12 avril 1782), il devint major de division sur le Destin dans l'escadre rassemblée à Cadix.




Après la paix de 1783, il fit campagne sur la Belette dans les mers du Nord et au Levant. Lieutenant de vaisseau en mai 1786, il servit en Méditerranée sur la Sensible. Second de la Belette, il livra combat à des pirates sur les côtes d'Albanie (décembre 1786). Commandant la Flèche en Méditerranée en novembre 1791, 
 il fut promu capitaine de vaisseau en juillet 1792 et reçut le commandement du Tonnant avec lequel il prit part à l'expédition de Truguet sur les côtes d'Italie et de Sardaigne où il fut blessé.

Destitué comme noble en 1793, il fut réintégré après le 9 thermidor. Adjoint du ministre de la Marine de mai 1795 à avril 1797, chef de division en avril 1796, contre-amiral le 22 septembre suivant, il commanda une division dans l'escadre de Brest aux ordres de Morard de Galles (avril 1797). 
Nommé inspecteur général des côtes de la Méditerranée en mars 1798, il reçut en avril le commandement du Franklin dans l'escadre de Brueys armée pour l'Égypte et dirigea les opérations contre Malte (juin 1798). Lors de l'attaque de Nelson contre l'escadre concentrée en rade d'Aboukir (Ier août 1798), Du Chayla s'efforça vainement de convaincre Brueys d'appareiller. Il combattit avec la plus grande valeur, fut grièvement blessé et fait prisonnier. Rentré en France, il critiqua vivement l'inertie de Villeneuve, de Decrès et de Ganteaume, et quitta le service en octobre 1803. Napoléon lui rendra tardivement justice à Sainte-Hélène. Promu vice-amiral honoraire le 1er mai 1816, il mourut à Versailles le 29 avril 1826.

sources :
http://www.netmarine.net/bat/ee/duchayla/celebre.htm






Dixième d'une série de 18 escorteurs d'escadre, le Du Chayla fut conçu comme escorteur anti-aérien, avant de devenir escorteur d'escadre lance-missiles. Mis sur cale à Brest dans la forme Laninon en juillet 1953, lancé le 27 novembre 1954 en compagnie du D'Estrées, il est admis au service actif le 4 juin 1957. Il a effectué toute sa carrière avec comme port-base Brest.




Le 4 juillet 1973, le bâtiment aborde l'escorteur rapide Le Corse qui voit son étrave sectionnée.





En 1984, le centre de rééducation fonctionnelle de Brest a été parrainé par l'équipage du Du Chayla.



Le Du Chayla a parcouru durant sa carrière 913 860 milles, dont 30 700 durant la Guerre du Golfe en 1990-1991 où il aura participé à 100 visites de bâtiments durant ses 184 jours d'absence de Brest.





La dernière cérémonie des couleurs a eu lieu le 15 novembre 1991. Après avoir servit de brise-lames à l'Ile Longue (rade de Brest), il a été coulé en septembre 2001 au large de la Bretagne. Une grenade sous marine, avec 80 kg d'explosifs, a cassé le navire en deux.







Sources :


http://www.netmarine.net/bat/ee/duchayla/index.htm

Aucun commentaire: