Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

19 déc. 2012

GSBdD Brest Courrier Marine Brest

GSBdD Brest Courrier Marine Brest

Encore des changements dans l'organisation interne des bases de défense et dans les intitulés de la transmission des courriers. Brest Défense disparait au profit du GSBdD






Un groupement de soutien de base de défense (GSBdD) est un organisme interarmées de l'armée française, relevant du chef d'état-major des armées. Seule formation administrative disposant de l'autonomie financière au sein d'une base de défense (BdD), le GSBdD assure des fonctions mutualisées d'administration générale et de soutien commun (AGSC). Selon la taille de la BdD et la nature des missions des unités soutenues, le groupement de soutien peut être dirigé par un officier général, un officier supérieur ou un agent civil de catégorie A du ministère de la défense.

Les fonctions AGSC recouvrent notamment :
l'administration des ressources humaines et de la solde ;
la comptabilité des matériels communs ;
les finances ;
l'administration des déplacements ;
les achats ;
l'habillement, le campement, l'ameublement ;
la restauration, les loisirs, l'hébergement, l'hôtellerie ;
le suivi des marchés de soutien commun (espaces verts...) ;
la suppléance engagement et transport
le transport local ;
la maintenance infrastructure de niveau I ;
le courrier ;
la maintenance des matériels commissariat ;
la distribution du carburant terrestre ;
la sécurité et le gardiennage ;
la reprographie ;
le nettoyage des locaux.




Les groupements de soutien de base de défense, comme les bases de défense, font l'objet d'une mise en œuvre progressive en trois phases :
phase expérimentale (2009) au cours de laquelle les GSBdD créés ont été nommés groupements de soutien de bases de défense expérimentales (GSBdDe) ;
phase pilote (2010) au cours de laquelle les GSBdD sont nommés groupement de soutien de bases de défense pilotes (GSBdDp) ;
généralisation (à compter du 1er janvier 2011), groupements de soutien de bases de défense (GSBdD) de plein exercice.



Merci à Claude Bélec pour le pli



Aucun commentaire: