Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

28 nov. 2012

Journée du sous-Marin à Toulon


Journée du sous-Marin à Toulon



La journée du sous-marin s'est déroulée hier à Toulon , sous la pluie ....On honorait l'évasion des cinq sous-marins de la base du Mourillon le jour du sabordage de la flotte.Ce fut remarquable.




De l'échappée du Casabianca, Jean l'Herminier tient un journal de bord précis : "5h05, alerte au Klaxon ; ennemi sur les quais ; mitraillage ; sans perdre de temps, j'ordonne : Larguez partout ! . 5h10 dépasse la Vénus prise dans un élément de la panne. 5h 25: devant un filet anti-sous marin ; le patron du remorqueur refuse d'ouvrir (Nota : Effectivement, l'entrée du port de Toulon est interdite par un filet actionné à partir d'un remorqueur) ; bombe ; le remorqueur commence à ouvrir la porte. 5h30 : barrage incomplètement ouvert ; franchi le barrage ; trois avions mouillent les mines par parachute à 100 mètres par babord avant ; plongée ; 5h 40 : route au 100 ; explosion de mines, diverses avaries intérieures". 




Le "Casa" ne sera plus rattrapé, malgré le feu ennemi. Il ne prendra pas la route d'Alger aussitôt, le commandant l'Herminier décidant de mouiller au large de Toulon, dans le but de venir en aide aux autres bâtiments Français qui auraient éventuellement pu s'échapper de la nasse et le cas échéant, engager le combat. Personne ne rejoindra le sous-marin et le 28 novembre, le Casabianca fait route plein sud. Il atteint Alger sain et sauf, mais n'ayant pu s'identifier, se heurte aux patrouilleurs Anglais, qui menacent de l'envoyer par le fond. L'équipage ne devra son salut qu'à un message en morse envoyé grâce au projecteur situé à l'avant du submersible : "Casabianca. Sous marin Français. Casabianca"... (Lorsque l'officier de liaison Britannique demandera à l'Herminier pourquoi n'a t-il pas répondu aux mots de passe alliées, celui-ci lui répondra "qu'il ne les connaissait tout simplement pas..." ) Finalement, les alliés réservent un accueil triomphal aux "Free Frenchies" . le Casabianca sera rejoint par deux autres sous-marins, le Marsouin et le Glorieux, tous deux également échappés de Toulon.





Ces souvenirs seront présentés à tous dans le bulletin de janvier.

Aucun commentaire: