Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

26 nov. 2012

Bâtiment de guerre Français en Philatélie

Bâtiment de guerre Français en Philatélie

Suite à l'étude menée par Alain Facchinetti sur les bâtiments français ayant fait l'objet d'un timbre, j'ai trouvé une omission concernant l'Egypte.
L'émission d'un timbre sur le Jean-Bart.

L'Egypte du colonel Nasser doit se lancer dans des projets ambitieux pour développer son agriculture et maîtriser les crues du Nil. Elle projette de construire un grand barrage à Assouan. 
Le gouvernement égyptien sollicite l'aide des Etats-Unis qui refusent. 
En mesure de retorsion, Nasser nationalise le canal.


Les liaisons avec le Golfe persique pourraient être entravées mais surtout la France y voit un moyen de mettre fin à l'aide financière que fournit l'Egypte au FNL algérien. L'Egypte abrite les chefs de la rébellion algérienne et assure son soutien logistique.

Contre l'avis de l'opinion internationale la France et la Grande Bretagne préparent l'opération Mousquetaire (opération 700).

La mission est de prendre le canal de Suez après une offensive d'Israël contre l'Egypte.
Le 26 août une force navale est mise en oeuvre et 60 000 hommes composent la force terrestre.
Le 29 octobre Israël attaque l'Egypte dans le Sinaï.




Le 31 octobre la France et le Royaume Uni procéde à des bombardements suite au refus de l'ultimatum par l'Egypte.

Le Jean Bart quitte Alger le 1er novembre à trois heures du matin, et gagne Limassol dans l'ile de Chypre à l'aube du 4. (la traversée a été effectuée à 25 noeuds). Les troupes qu'il a à son bord sont transférées sur les navires de la force amphibie. 



Le 5 novembre une opération aéroportée en engagée, le canal de Suez est sous contrôle.
Les 6 et 7 novembre les opérations de débarquement sont réalisées. 



Le lendemain, il part mouiller devant Port-Saïd et soutenir le débarquement des troupes, à cette occasion il tire quatre coups de 380 contre la terre. 

Le 7 novembre il appareille de Port-Saïd puis rentre à Toulon le 13 après une escale à Limassol du 7 au 9 Novembre. 

EE Surcouf


Sous la pression du monde entier, la Grande-Bretagne puis la France sont contraintes d'accepter le cessez-le-feu

Des sabotages d’usines ainsi que des sabordages de navires dans le canal ont été effectués sur ordre de Nasser, mais les nageurs de combat de la Marine nationale participent au rétablissement de la navigation.
Dans le cadre de la propagande du Reïs, les Egyptiens de Nasser se glorifiaient d'avoir coulé le "Jean-Bart" et ont même édité un timbre célébrant cet événement.



Contredisant la propagande nassérienne, qui annonce le naufrage du cuirassé “Jean Bart”, une visite de prisonniers égyptiens est organisée à bord du navire, à Toulon.

La propagande du gouvernement de Nasser était telle qu'il n'est pas sûr qu'ils soient repartis convaincus : ils étaient persuadés qu'on leur avait montré un autre BDL (le "Richelieu") maquillé pour nier la perte du "Jean-Bart...


Aucun commentaire: