Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

14 mars 2012

Décès de Pierre Schoendoerffer

L'auteur du Crabe-tambour nous a quitté



C'est ce matin mercredi 14 mars 2012 que la famille de Pierre Schoendoerffer a annoncé son décès à l'hôpital militaire Percy à Paris

J'ai eu l'occasion de croiser sa route à plusieurs reprises, à Saint-Malo à Etonnants Voyageurs, à Concarneau à Livre et Mer. On restait à l'écouter des heures...


Au festival "LIVRE ET MER" de Concarneau 2008


Opérateur du service cinématographique de l'armée, C'est l'annonce du décès d'un reporter tué lors des combats en Indochine qui l'incite à se présenter au Service cinématographique des Armées. Il n'avait pas les moyens de se payer une formation ni les connaissances pour entrer dans le milieu. Ce fût la bonne porte. Il fera 35 reportages avec comme il le dit lui-même de la pellicule feu et une camera qui ne permettait pas de voir les dangers venant de la droite.

Il est parachuté sur Diên Biên Phu et fait prisonnier. Le cinéaste russe Roman Karmen lui évite le pire mais semble avoir conservé les six rouleaux de films qui étaient en sa possession quand il fut fait prisonnier.

source Web


il deviendra l'un des grands témoins des déchirures d'une époque et de la vérité humaine profonde.
Il est caporal-chef à 24 ans. Il quitte l'armée mais continue son oeuvre de journaliste en Afrique du Nord.
Il devient réalisateur de cinéma, il adapte Kessel et Pierre Loti mais son premier film à succès évoque cette guerre d'Indochine qui l'a tant marqué.

La 317e section (1965)

Le premier film remarquable et remarqué de Pierre Schoendoerffer raconte le repli forcé d'une section de Laotiens menée par quatre Français. Au coeur de l'action, l'amitié qui naît entre le vétéran Willsdorf ( Bruno Crémer) et le novice sous-lieutenant Torrens (Jacques Perrin).

Dans la continuité da 317e section. il réalise la un reportage sur la guerre au Vietnam. La section Anderson remporte l'Oscar des documentaires.




A bord du CMT L'AIGLE à Concarneau 2008

En 1976, il publie chez Grasset le Crabe-tambour. Le film sort en 1977 Il s'inspire de la vie du LV Pierre Guillaume.
Source : Paris-Match
Atteint d'un cancer du poumon, un officier de la marine nationale se voit confier un dernier commandement, l'escorteur d'escadre Jauréguiberry dont c'est également le dernier voyage avant la réforme. Il est chargé de l'assistance et de la surveillance de la grande pêche sur les bancs de Terre-Neuve. Le commandant a aussi une quête personnelle, enracinée dans les guerres coloniales françaises, croiser une dernière fois un homme qu'il a connu, devenu capitaine de chalutier.
Sa quête est relayée par les souvenirs du médecin du bord et de l'officier mécanicien, qui évoquent un lieutenant de vaisseau surnommé le Crabe-Tambour. Les souvenirs et les témoignages se succèdent ; ils évoquent cette figure légendaire qui a marqué ceux qui l'ont connue, et les fait s'interroger sur leur propre vie.
En 1992, il Tourne Diên Biên Phu 


En mars 1954, un reporter américain se trouve à Hanoï, au moment où débute la bataille de Diên Biên Phu, pour couvrir la guerre entre la France et les résistants indépendantistes de la colonie française d'Indochine. Après une bataille de 57 jours, il assiste à la victoire capitale du Viêt-Minh sur le corps expéditionnaire français.
Piere Schoendoerffer était 


Commandeur de la légion d'honneur
Médaille militaire
Officier de l'ordre national du Mérite
Croix de guerre des Théâtres d'opérations extérieurs : six citations dont une palme
Croix du combattant volontaire
Commandeur des palmes académiques
Officier des Arts et Lettres
membre de l'Académie des beaux-arts, section Cinéma et audiovisuel



photos JM BERGOUGNIOU




Aucun commentaire: