Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

12 janv. 2012

La Marine à Toussus le Noble BUC MARINE

La Marine à Toussus le Noble
BUC MARINE 



L'agence postale de BUC MARINE a fonctionné du 01-04-1970 au 30-09-1982






En 1946, Aéroports de Paris prend en charge la gestion de Toussus qui devient un aéroport d'affaires, en 1947. L'Aéronautique navale transféra de Paris le Service d'Approvisionnement en Matériel de l'Aéronautique Navale (SAMAN) sur la base délaissée par l'Armée de l'air où avait été stationné un temps le régiment Normandie-Niémen. 




Le Centre international de Gestion des Matériels du Breguet 1150 Atlantic (CIGMA) est implanté aux côtés du SAMAN et une base d'aéronautique navale (BAN), devenue par la suite établissement (EAN), est créée pour soutenir ces services. La société Farman est toujours présente sur la base et assure le gardiennage des appareils.







Historique de Toussus le Noble


- En 1906 et 1907, Robert Esnault-Pelterie et les frères Farman installent leurs premiers hangars d'aviation près de l'étang du Trou Salé…

- Mars 1912 : Naissance de l'aéronautique maritime

- Du 18 au 29 août 1947 : Installation du service d'approvisionnement en matériel de l'aéronautique navale (SAMAN) à Toussus-le-noble dans « les locaux baraqués libérés par l'escadrille de Normandie-Niemen » en attendant l'installation définitive à la BAN des Mureaux.

- 3 septembre 1973 : Installation des marins élèves météorologistes du fort de St Cyr administrés par le SAMAN à Toussus-le-noble

- 1er Janvier 1982 : L'établissement, assimilé depuis sa création en 1947 à une BAN devient officiellement la base d'aéronautique navale de Toussus-le-Noble.

- 1997 : Implantation du service de l'aéronautique navale sur la BAN Toussus-le-noble s'accompagnant d'une réorganisation, d'un redéploiement de certains services et d'une redistribution des locaux

- Octobre 1999 : La Ban Toussus devient EAN Toussus (établissement d'aéronautique navale) et se transforme en organisme territoriale responsable du site de la Marine de Toussus-le-noble.

L'Établissement d'Aéronautique Navale remplace depuis le 1er octobre 1999, la Base d'Aéronautique Navale de Toussus-le-Noble qui avait été créée le 1er janvier 1982. Il assure le soutien militaire, administratif et logistique des divers organismes qui sont implantés à Toussus et dont le plus ancien (1947) est le Service d'Approvisionnement en Matériel de l'Aéronautique Navale (SAMAN).







L’établissement d’aéronautique navale de Toussus-le-Noble a pour missions :
· de soutenir les formations de la Marine nationale implantées sur son site (infrastructure, alimentation, administration et gestion de proximité des personnels etc.) ;

· mais également d'héberger les marins "célibataires géographiques" travaillant en région parisienne et ceux qui sont en stage ou en mission à Paris.

les organismes actuellement implantés sont principalement les deux organismes à caractère aéronautique : l'ETAN et le CIGMA. Les autres organismes sont la commission permanente des programmes et des essais (CPPE) et deux organismes du commissariat de la Marine l'échelon aéronautique (DCMP/aéro) et le bureau Rechange-Distribution-Transit.



Mer et Marine  23/06/2010
Il y a quelques jours, notre confrère Jean-Marc Tanguy (*) annonçait la fermeture de l'établissement technique de l'aéronautique navale de Toussus-le-Noble, près de Paris. Implantée depuis 1947 sur le site, la marine aura définitivement plié bagage d'ici l'été 2011. L'ETAN abritait le Centre International de Gestion des Matériels Atlantic (CIGMA), qui assurait depuis près de 40 ans le soutien logistique des avions de patrouille maritime Bréguet Atlantic au profit des nations européennes utilisatrices. Le programme Maritime Patrol Aircraft (MPA) avait été lancé à la fin des années 50 au sein de l'OTAN, afin de contrer la menace sous-marine soviétique. Le 21 octobre 1958, le choix se porte sur le projet français Bréguet 1150. Outre les industriels tricolores, à commencer par Bréguet et Sud Aviation, la réalisation des avions va impliquer des sociétés allemandes, belges, italiennes et néerlandaises. Les industriels fondent, sous la direction de Bréguet (aujourd'hui Dassault Aviation), la Société Européenne de Construction du Bréguet Atlantic (SECBAT), qui devient le contractant principal du programme.
 Fermant de facto avec la fin du BR 1150, l'établissement de Toussus-le-Noble fait, avec Dugny et surtout Nîmes-Garons, partie des trois sites de l'aéronautique navale fermés d'ici 2011 dans le cadre de la réorganisation du ministère de la Défense.

http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=113533

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000448589&dateTexte


Aucun commentaire: