Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

15 janv. 2012

La Louve et le Caïman Pointe Saint Mathieu EC225 aéronautique navale Bretagne Finistère hélitreuillage SNSM

La Louve et le Caïman SNSM Hélicoptère 
un reportage de Bernard Hily depuis le Petit Minou


Le Petit Minou se trouve à la sortie du goulet de Brest sur la commune de Plougonvelin

Illustration signée Paco Rabanne pour illustré un PAP pour la SNSM du finistère

Destiné à remplacer le Super-Frelon dans ses missions de service public, de sauvegarde et de contre-terrorisme maritime, ainsi que le Lynx dans ses missions de lutte anti-navires et anti-sous-marine, le Caïman Marine est l'occasion d'une évolution profonde de la composante "hélicoptères" de l'aéronautique navale. Ses capacités et ses performances apportent à la Marine nationale un outil de premier ordre pour la maîtrise du milieu aéromaritime. Au total, 27 Caïman seront livrés à la Marine d’ici 2021. Quatre unités ont déjà été livrées et sont actuellement en essais.








Je fais un don



La Louve à Brest 2008 TAD Brest armées 12 juillet 2008


http://www.snsmleconquet.org/lalouve.htm

La V1 NG, insubmersible et auto-redressable, à coque à double bouchains, construite par les chantiers BERNARD en composite verre résine (CVR) d’après un plan Orca de monsieur Didier Marchand, est une embarcation de 14,08 mètres de longueur, pour 4,60 mètres de large et un tirant d’eau de 1,35 mètre. Son déplacement est de 18,7 tonnes. Les deux moteurs, développant chacun environ 450 cv, lui assurent une vitesse maximale de 25 nœuds à pleine charge.
Un pneumatique Zodiac équipé d'un moteur de 9,9cv est logé dans un coffre à l'arrière. Sa mise à l'eau se fait par une trappe ménagée dans le tableau.
L' équipage de "La Louve" est constitué de six hommes comme pour toutes les vedettes de première classe de la SNSM (patron, sous-patron, mécanicien, radio, secouriste, plongeur).





Le NH90 est un hélicoptère biturbine européen de transport militaire de la classe des 10 tonnes, se déclinant en deux versions :
le NH90 TTH (Tactical Transport Helicopter) : destiné à l’aviation légère de l’armée de terre, il peut transporter 20 hommes, un véhicule léger ou 2,5 tonnes de fret;



le NH90 NFH (Naval Frigate Helicopter) : 27 exemplaires ont été commandés pour la Marine nationale, 13 d’entre eux étant dotés en plus d’une rampe de chargement arrière. Pourvus de tous les équipements nécessaires à un hélicoptère de combat embarqué, les 27 pourront accueillir un kit de lutte anti-sous-marine, commandé en 14 exemplaires. Sans kit lutte anti-sous-marine, le Caïman Marine pourra effectuer les missions anciennement dévolues au Super Frelon (sauvetage en mer, contre-terrorisme maritime, évacuation sanitaire), mais également les missions de lutte contre les menaces de surface 



Avec le kit lutte anti-sous-marine, le Caïman remplacera les Lynx dans la mission qu’il est le seul à pouvoir aujourd’hui assumer, en plus des autres : missions de maîtrise de l’espace sous-marin et de lutte contre les sous-marins.

Le Caïman Marine est appelé à évoluer à partir de plusieurs types bâtiments suivants :

  • de façon permanente : frégates de défense aériennes, frégates européennes multimissions (FREMM)
  • occasionnellement : porte-avions, bâtiments de projection et de commandement (capacité de 12 NH90), bâtiments de transport de chalands de débarquement.



Les missions qui lui sont confiées :
des missions de combat naval : lutte contre les sous-marins ; lutte contre les navires / bâtiments de surfaces, lutte contre le terrorisme maritime,
des missions de soutien : « Search and rescue » (sauvetage en mer), évacuation sanitaire, logistique navale, transport de commandos.




L’équipage est composé d’un pilote, d’un TACCO (coordinateur tactique) et d’un SENSO (opérateur senseurs) qui fait également office de chef cargo et de treuilliste.



sources :

Aucun commentaire: