Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

27 déc. 2011

Patrouilleur Malin La Réunion

Patrouilleur Malin  La Réunion

Pli offert par la section Ile de France de la Marcophilie navale


Nous sommes le 17 juin 2004, le patrouilleur austral Albatros, est en patrouille dans la zone économique exclusive australienne des îles Heard et McDonald. Sa mission est de débusquer les éventuels contrevenants à la législation des pêches. Soudain, il accroche au radar un écho.

Le contrebandier, s’aperçevant qu’il a été repéré, met cap au nord, et entre dans la ZEE (Zone Economique Exclusive) des Kerguelen. Les mauvaises conditions météorologiques et une mer démontée ne permettent pas son interception. Le 21, il est à nouveau “accroché”, mais refuse la venue à son bord d’une équipe de visite.

La légine est un poisson des grandes profondeurs antarctiques. Sa chair est très appréciée en Asie, au Japon, notamment où il se vend à plusieurs dizaines d’euros le kilo.


Le 23, l’Albatros est en vue de celui qui est identifié comme étant l’Apache, l’une de ses nombreuses identités. Le capitaine fait toujours preuve de mauvaise volonté. Le préfet de la Réunion autorise alors le patrouilleur à effectuer des tirs de semonce.



Escale du Patrouilleur Hauturier « Le Malin » à Tuléar du 21 au 24 novembre 2011
Tuléar (ou Toliara) est une ville portuaire de la côte ouest de Madagascar. Seul port en eau profonde il permet des accostages de bâtiments d’un tirant d’eau supérieur à sept mètres. Le port totalement artificiel est positionné à l’extrémité d’une jetée de plus d’un kilomètre. Il est de plus, situé à l’intérieur de la grande barrière de corail et offre naturellement un poste à quai sûr. La dernière escale d’un bâtiment militaire remonte au début d’année ; c’était le patrouilleur de 400 tonnes "La Rieuse" qui avait fait des vivres frais et du pétrole durant les six heures de son passage à quai. Cette troisième escale d’un bâtiment militaire français depuis le mois d’octobre était attendue et les curieux se demandaient quelles pouvaient bien être les missions d’un bâtiment militaire ayant la forme d’un palangrier et étant peint en blanc. Ce bâtiment qui vient d’arriver de métropole est basé à La Réunion. Il exécute des missions de sauvegarde maritime, d’action de l’état en mer et de service publique. A l’origine Le Malin était un palangrier de 1000 tonnes construit en Norvège. Arraisonné en 2004 dans la région des Kerguelen, il devient propriété de la Marine Nationale en novembre 2005. Après un passage à Toulon puis en Bretagne pour y subir des transformations, il devient le patrouilleur Hauturier « Le Malin » en août 2011 avant son déploiement vers l’océan indien. Cette escale était une escale technique et les visites officielles n’étaient pas de mise. Madame la consule Honoraire de Tuléar ainsi que le capitaine de frégate Delannoy (conseiller marine auprès de l’attaché de défense) seront invités au déjeuner à bord du Malin. Leur action combinée aura permis le bon déroulement de l’escale. Le rôle de madame la consule ne s’arrêtant bien sûr pas à l’appareillage du bâtiment puisque elle effectue les clôtures des facturations pour régularisation par l’ambassade auprès des fournisseurs. _
L’équipage (23 hommes et femmes) aura profité pleinement de ces quelques jours pour visiter la région. Les sports nautiques et les balades en 4x4 ont été au rendez vous. Ce repos bien mérité va permettre à l’équipage d’attaquer le mois à venir de navigation dans de bonnes conditions. En effet le retour du Malin à la Réunion est prévu pour la fin décembre. _ _

Aucun commentaire: