Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

26 déc. 2011

Le TCD FOUDRE est transféré au CHILI

Le TCD FOUDRE 
est transféré au CHILI 
et devient SARGENTO ALDEA






Ruban du lancement du TCD Foudre collection C. Belec






Gros trafic cette nuit sur le blog suite à l'article d'hier sur le TCD Foudre.
Nos amis Chiliens sont venus nombreux visiter le site (une petite centaine)




La Foudre est rebaptisée du nom de Sargento Aldea (Sergent Juan de Dios Aldea Fonseca).

Aldéa est né au chili en 1853 et est mort lors de la guerre du Pacifique qui opposa le Chili et le Pérou lors de la bataille d'Iquique. Chargé de la protection de son commandant, il est le seul à le suivre lors de l'abordage  du Huascar. Le commandant Prat est tué rapidement et le sergent Aldea blessé de plusieurs tirs va mourir au pied du mât. Il est devenu un héros national chilien.

 
La bataille navale d'Iquique est une confrontation qui s'est déroulée le 21 mai 1879, durant la guerre du Pacifique, un conflit entre le Chili et l'alliance entre le Pérou et la Bolivie. La bataille a eu lieu au port péruvien d'Iquique, Le Huáscar, cuirassé péruvien commandé par Miguel Grau Seminario, coulant finalement l'Esmeralda, corvette en bois chilienne sous les ordres d' Arturo Prat, après quatre heures de combat.
L'Esmeralda  (commandant Arthuro Prat) et le Huáscar  (commandant Grau) s'affronte entre la rade d'Iquique et de El Colorado. Ignorant la demande de rédition envoyée par Grau, le bateau chilien répond par une bordée de projectiles.
 La position de l'Esmeralda, très proche de la terre ne permet pas l'utilisation des batteries côtières sans risques pour la ville de l'autre côté de la baie.
Le combat s'engage et se prolonge durant trois heures.
Grau décide de mettre fin au combat  en recourant à l'éperonnage. Le bateau péruvien exécute alors une manœuvre et s'avance par le sud, l' Esmeralda se trouvant au nord, tout près de la terre, poursuivie par le Huáscar.
Par deux fois la corvette évite l'éperonnage en présentant la poupe dans la première tentative et la proue dans l'autre, de façon à ce que les impacts ne lui causent pas de plus grands dommages. Cependant, l'échange d'artillerie continue et le vaisseau, malgré les coups reçus ne se rend pas et réplique toujours avec toute sa puissance de feu.
 

Timbre chilien émis en hommage au capitaine Prat
 Le capitaine Arturo Prat, conscient que son vaisseau est incapable de soutenir victorieusement le combat, dans un acte singulier d'héroïsme, aborda le Huáscar accompagné seulement du sergent Juan de Dios Aldea, une épée et un pistolet à une main, au cri de : « à l'abordage muchachos ! » .
Le commandant Prat est tué d'un tir en pleine tête, Aldea blessé de plusieurs tirs s'effondre au pied du mât où il agonise avant de succomber.
Une seconde tentative d'abordage est faite par les douze autres membres de l'équipage chilien, sous la conduite du lieutenant Ignace Serrano, tout aussi infructueuse et ceux-ci succombent rapidement.
.http://www.laguerradelpacifico.cl/Heroes%20y%20Biografias/Chile/Juan%20de%20Dios%20Aldea.htm

vous pouvez en suivant ce lien visiter le site sur les marines sud-américaines
bonne visite 

http://www.saorbats.com.ar/foro/viewtopic.php?f=19&t=877&start=18180







Mouvement de ponts mobiles

Etiquette de collier de sac postal lors d'une mission Corymbe Transit par Dakar Sénégal


l'ascenseur 



L'échelle de pilote



Travaux d'entretien à Toulon



PC machine



repose des planchers du radier après fermeture du radier lors d'un accès moteur



Les ponts mobiles dans le radier

la drome




plage avant avec vue sur l'Abeille Flandre



le fond du radier avec l'échappée 



Entreposage 



moyen de levage 



peinture sur....


Ravitaillement 

Canon

L'hôpital

Une partie des moyens hospitaliers



salon de coiffure by Angie

Les cambuses

Hébergement des troupes


Aucun commentaire: