Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

25 nov. 2011

L'ADROIT arrive à TOULON


L'ADROIT arrive à TOULON







L'arrivée de l'Adroit à Toulon en images







crédits : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE


25/11/2011


Le patrouilleur L'Adroit a rejoint son nouveau port d'attache de Toulon hier dans l'après-midi, en provenance de Lorient, son port de construction. Accueilli par deux remorqueurs de la Marine qui l'ont salué avec leur canon à eau, l'Adroit a rejoint son quai en fin d'après-midi.



Commandé par le capitaine de frégate Loïc Guyot, à la tête d'un équipage de 32 hommes, le nouveau patrouilleur français, construit sur fonds propres par DCNS dans le cadre du programme Hermès, a été mis à disposition de la Marine nationale pour une durée de trois ans.



Après son arrivée à Toulon et une période de prise en main et d'entrainement, L'Adroit effectuera l'an prochain des missions au profit de d'Action de l'Etat en Mer en Méditerranée (surveillance maritime, police des pêches, narcotrafic, lutte contre l'immigration clandestine...).

Un déploiement au large des côtes africaines est également envisagé. Puis, en 2013, L'Adroit devrait être envoyé en océan Indien, où il participera notamment à la lutte contre la piraterie. Prototype de la nouvelle gamme de patrouilleurs hauturiers (Offshore Patrol Vessel - OPV) et corvettes de la gamme Gowind, conçue par DCNS,




L'Adroit mesure 87 mètres de long et affichera un déplacement d'un peu plus de 1400 tonnes. Pouvant embarquer 27 passagers (dont des commandos), il pourra mettre en oeuvre deux embarcations rapides par le tableau arrière, ainsi qu'un hélicoptère (plateforme pour un appareil de 10 tonnes et abri pouvant accueillir une machine de 5 tonnes) et un drone aérien Camcopter S-100.

sources :

http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=117908


http://fr.dcnsgroup.com/naval/programme/opv-gowind/carnet-de-bord/


23/11/2011 DCNS : le patrouilleur hauturier Gowind L’Adroit quitte Lorient pour Toulon


Dix-huit mois après le lancement de sa construction, l’OPV Gowind L’Adroit, patrouilleur hauturier destiné à des missions de sauvegarde maritime, quitte le centre DCNS de Lorient où il a été construit pour gagner Toulon, son port d’attache. Doté d’un nombre important d’innovations, le navire, construit sur fonds propres par DCNS et mis à disposition de la Marine nationale pour 3 ans, va démontrer dans les prochains mois l’étendue de ses qualités.

Canon et autres armes de L’Adroit au choix des utilisateurs

21/11/2011


Par nature et de par sa stature, l’OPV Gowind L’Adroit est un probant instrument de dissuasion et d’action dans le cadre de ses missions de sauvegarde maritime. Parmi les moyens de l’OPV, canon et autres armes (létales ou non) présentent de sérieux atouts quand employés à bon escient.


L’Adroit a été équipé par la Marine nationale d’un canon de 20 mm situé sur la plage avant. Celui-ci a une portée d’environ 2 km et sera opéré manuellement.


L’architecture de l’OPV Gowind lui permet d’être équipé de tous types de canons jusqu’au canon téléopéré de 76 mm d’une portée de 10 km, sous réserve d’adaptations. Le choix relève des utilisateurs en fonction de la nature des missions.


« Le canon permet de faire des tirs de semonce et des tirs au but lorsqu’un trafiquant enfreint la loi », explique Henri Leclerc de l’ingénierie de DCNS. Qu’il tire des obus explosifs ou inertes, au coup par coup ou en rafale, le canon est aussi dissuasif que dangereux. Rien de surprenant, donc, à ce que son utilisation obéisse à de strictes règles de comportement et d’emploi.


L’OPV Gowind peut aussi être équipé d’autres armes létales ou non. Les ailerons situés de chaque côté du navire sont particulièrement adaptés. Aujourd’hui sont installés sur ces ailerons, 2 canons à eau d’une portée supérieure à 200 mètres. Des armes de petit calibre, d’une portée de 500 à 1 000 mètres, et des hauts-parleurs de grande puissance connus sous le sigle anglais « LRAD » (long range acoustic devices) peuvent également être installés sur les ailerons. Les moyens d’action non létaux ont déjà prouvé leur efficacité pour déstabiliser, perturber et empêcher des actions illicites.


Enfin, DCNS a conçu l’OPV Gowind L’Adroit pour qu’il puisse accueillir sur sa plage avant 2 rampes doubles pour missiles Mer-mer 40 (MM40), au cas où un client en ferait la demande.


Quiconque embarque à bord de L’Adroit est vite attiré par son hangar hélicoptère. Objet de toutes les attentions lors de la conception du navire, il s’avère à l’usage une zone structurante du navire à plus d’un titre.


Le hangar de l’OPV Gowind L’Adroit a été conçu pour accueillir et maintenir simultanément un hélicoptère « léger » (5 tonnes) ainsi que plusieurs drones légers ou un drone lourd (1 tonne). Pour rappel, le pont du navire peut lui accueillir un hélicoptère « lourd » (12 tonnes) de type NH90.


Le hangar a fait l’objet d’études d’ingénierie particulièrement approfondies notamment pour le saisinage (ou manutention) et le stockage des véhicules ainsi que la circulation autour de ces derniers. Tous les paramètres essentiels (ventilation, …) ont été travaillés avec le plus grand soin pour garantir la meilleure ergonomie et sécurité des lieux. En voici deux exemples de nature différente :


- Certains drones fonctionnant à l’essence (et non au kérosène comme les hélicoptères ou au diesel comme les moteurs du navire) un dispositif spécial a été prévu pour les approvisionner grâce à un réservoir de 500 litres de carburant situé en dehors du hangar.


- A l’entrée du hangar d’aucuns remarqueront une grande brèche (trappe au sol). Celle-ci a été positionnée et dimensionnée pour permettre une sortie facilitée de tous les matériels du local machine et du local auxiliaire dans le cas d’une maintenance majeure. Cette disposition permet de réduire les coûts et délais de maintenance et donc une meilleure disponibilité en opération.

photos :

DCNS Jean-Louis Venne

Premier Maître Navis Ludovic BOUTEILLON

Aucun commentaire: