Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

21 nov. 2011

Aviso D'IBERVILLE aviso colonial pour campagne lointaine Port de Bouc division Levant

Aviso colonial D'IBERVILLE

Le D'Iberville est un aviso pour campagne lointaine qui deviendra aviso colonial dans sa dénomination courante. Il a un déplacement de 2000 tonnes pour une longueur de 103,70 mètres et une largeur de 12,70 mètres.


Pli de l'aviso d'Iberville Griffe bleue très peu marquée cachet paquebot Kobé à Marseille 2-4-36

Il a 2 moteurs diesel de 3200 cv qui lui assurent une vitesse de 17,5 noeuds.Son rayon d'action est de 14 500 milles à vitesse de croisière.
Il porte 3 canons de 138 mm  ;  4 canons de 37 mm AA et 6 mitrailleuses






Le D'Iberville est lancé à Port de Bouc le 23 septembre 1934. Armé pour essais en janvier 1935 sous le commandement du CF Tracou, il est rattaché à la division navale du Levant. 

L'Italie commençant son expédition d'Ethiopie, il est envoyé en mer rouge. L'enveloppe présentée date de cette période. Après une campagne de 20 mois, le D'Iberville rallie Lorient en avril 1937. Il quitte la ville sous le commandement du CF Caude pour une nouvelle campagne.





Le D'Iberville a rejoint la marine de Vichy à Dakar et est au nombres des unités confrontées à l'Opération Menace, qui opposa du 23 au 25 septembre 1940 les Forces Françaises Libres commandées personnellement par le général de Gaulle conjointement avec les forces navales britanniques commandées par le vice amiral John Cunningham d'une part, et les forces navales françaises sous le commandement du vice amiral Lacroix, sous l'autorité du Gouverneur Général Boisson, d'autre part.




Le 23 septembre 1940, à l'aube, trois bâtiments de guerre des Forces françaises libres, accompagnés par des navires britanniques (deux cuirassés, le porte-avions Ark Royal, plusieurs croiseurs et destroyers) constituant la Force M commandée par l'Amiral Cunningham1, se présentent devant Dakar, la capitale de l'Afrique-Occidentale française, pour en demander le ralliement. La visibilité de l'armada alliée est gênée par le brouillard.Pierre Boisson, gouverneur général de l'A.O.F., résolument rangé derrière Pétain, refuse catégoriquement de se rallier, affirmant sa volonté de défendre Dakar « jusqu'au bout ».





En juin 1941 il participe au ravitaillement de Djibouti lors du blocus britannique institué de juin 1941 à mai 1942
le 27 novembre 1942 il est sabordé à Toulon au quai nord des Grands bassins après sabotage des machines et de l'artillerie. 


En janvier 1943 il connait une tentative de renflouement par la compagnie Les Abeilles du Havre et mais interrompue en mars 1944.
L'épave est remise à l'Allemagne suite aux accords d'avril 1944. 

Il faudra attendre 1956 pour que son démantèlement soit assurée par des charges explosives et des travaux sous-marins.  


Pierre Le Moyne d'Iberville et d’Ardillières (16 juillet 1661, Ville-Marie (aujourd'hui Montréal, Québec) - 9 juillet 1706, La Havane, Cuba) est un navigateur, commerçant, militaire et explorateur français, à une époque où le Canada était encore une des trois régions de la Nouvelle-France. Homme d'exploits, il est connu pour avoir lutté efficacement contre l'armée anglaise durant une grande partie de sa vie, détruisant plusieurs colonies ennemies, en plus d'avoir fondé des forts et exploré l'Amérique. Il est le fondateur de la colonie de la Louisiane, et des villes de Biloxi et de Mobile.
à lire :


Aucun commentaire: