Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

3 juil. 2011

En vacances...

Des Nouvelles des vacances


en route vers les Alpes et le midi, je m'accorde une petite halte en Bourgogne...



Une halte religieuse et sanitaire rassurez vous, les Hospices de Beaune



Le 4 août 1443 naît l'Hôtel-Dieu. La guerre de cent ans n'est pas encore terminée, Beaune souffre de misère et de famine, les "écorcheurs" pillent et ruinent les campagnes. Les Beaunois sont dans leur grande majorité déclarés indigents.


Nicolas Rolin, chancelier du Duc de Bourgogne Philippe le Bon, et son épouse Guigone de Salins décident alors de créer un hôpital pour les pauvres.


Le 1er janvier 1452, l'hôpital accueille son premier patient. Vieillards, infirmes, orphelins, malades, parturientes, indigents, fréquentent l'institution du Moyen Âge au XXe siècle.
Les Sœurs Hospitalières prodiguent les soins sans relâche et demeurent l'essence même, pendant des siècles, de l'Hôtel-Dieu.




les médicaments sont particuliers et ma fois assez agréables...

non pas ceux-ci,

ceux-là!



Le Domaine viticole est né de la générosité


Pour venir en aide à leurs semblables, depuis le XVème siècle, des hommes et des femmes lèguent leurs biens aux Hospices de Beaune, l'Hôtel-Dieu au temps de Nicolas Rolin, devenu aujourd'hui le Centre Hospitalier de Beaune qui est un établissement public de santé dont les règles de fonctionnement sont identiques à celles de tous les hôpitaux publics.


Comme d'autres établissements hospitaliers, il possède un domaine privé, mais celui-ci se caractérise par son très grand prestige : en effet il se compose non seulement de diverses propriétés urbaines et rurales, mais surtout de l'Hôtel-Dieu qu'il exploite aujourd'hui comme un musée, et d'un vignoble de très grande qualité.


La majorité des vignes du Domaine est constituée de premiers et grands crus. Elles sont essentiellement axées autour de Beaune (Auxey-Duresses, Beaune, Meursault, Monthelie, Pommard, Pernand-Vergelesses, Puligny-Montrachet, Savigny-les-Beaune et Volnay) en raison du lieu historique de l'hôpital. Elles portent des noms prestigieux : Beaune Clos des Avaux premier cru, Corton grand cru...



donc par la magie d'internet, j'ai mis en ligne deux articles transmis par Olivier Aéro Laudrin et par Bernard Photo Hily... donc si vous recevez des enveloppes d'ici mon retour,
vous les scannez et me les envoyez à
jmbergou@wanadoo.fr

j'essaierai de les mettre en ligne
à plus et bonnes vacances

photos JM Bergougniou

Aucun commentaire: